• England
  • België
  • Belgique
  • Bosna i Hercegovina
  • България
  • Česká republika
  • Deutschland
  • Egypt
  • Ελλάδα
  • España
  • France
  • საქართველო
  • Hrvatska
  • Iceland
  • Ireland
  • Italia
  • Казахстан
  • Kosova
  • Lietuva
  • Latvija
  • Македонија
  • Moldova
  • Norway
  • Polska
  • Portugal
  • România
  • Россия
  • Scotland
  • Србија
  • Shqipëri
  • Slovensko
  • Sverige
  • Türkiye
  • Україна
  • Wales
Sub-Menu

Bienvenue sur le site de l’Association Internationale Contre le Cancer du Col de l’Utérus (International Cervical Cancer Prevention Association – ICCPA)

Professeur Hélène Sancho-Garnier

Professeur Hélène Sancho-Garnier

Chers amis,

Chaque année en France, près de 3000 cancers du col de l’utérus et 20000 lésions à haut risque de transformation sont diagnostiquées. Ces cancers entrainent  de l’ordre de 1000 décès.  Or nous avons les moyens de prévenir l’apparition de la majorité de ces lésions et de réduire considérablement la mortalité liée aux cancers du col de l’utérus.

La plupart des lésions du col utérin se développent pendant de nombreuses années (de l’ordre de 10 à 15 ans) avant de se transformer en cancer invasif. Un dépistage régulier, tous les deux ou trois ans maximum, peut détecter  ces lésions que l’on peut éradiquer par un traitement local, évitant ainsi l’apparition d’un cancer. Un programme de dépistage permettant une participation élevée des femmes à partir de l’âge de 20-25 ans, peut permettre  de prévenir de l’ordre de 80% des cancers du col.

Le cancer du col de l’utérus est causé par une famille de  virus appelée : Virus Papilloma Humain (ou  « HPV » de Human Papilloma Virus). Certains  virus de cette famille (environ une quinzaine identifiés) sont nécessaires à la cancérisation, même si d’autres facteurs peuvent favoriser leur action, comme le tabac par exemple. La vaccination permet de prévenir l’infection causée par les deux types de virus à haut risque  les plus fréquents dans notre pays. Deux vaccins existent, leur efficacité pour prévenir les lésions précancéreuses du col a été prouvée. Ils doivent, l’un comme l’autre, être administré aux jeunes filles avant le début de la vie sexuelle.

Le dépistage  des femmes et la vaccination des jeunes filles pourraient presque éradiquer la totalité  Des cancers invasifs du col de l’utérus.

L’association ICCPA s’est donnée pour tâche  d’assurer que le dépistage et la vaccination soient accessibles gratuitement en Europe et que les populations connaissent ces moyens de prévention et les utilisent. Ce site web est notre principal outil d’information, et cette section est spécialement dédie à la France. J’espère que vous y trouverez une réponse à toutes vos questions et si non vous pouvez envoyer un courrier électronique en français à info(at)ecca.infoet nous essaierons de vous aider.

????????????????????????????????????

Prof Hélène Sancho-Garnier Professeur de santé publique, Université de Montpellier, France
Directeur scientifique, Epidaure, Montpellier, France
Directeur, European Cervical Cancer Association

Main menu